Accueil > Nos vignes > Nos vendanges 2018 côté vigne

Nos vendanges 2018 côté vigne

lundi 15 octobre 2018 , par Hubert Hausherr

De 2018 nous retiendrons surtout les chaleurs estivales et la sécheresse omniprésente.
Mais janvier a été plutôt humide et février a tout doucement viré vers le froid sec après un épisode neigeux presque partout en France sauf en Alsace, les 4 et 5 février.
Un anticyclone installé à l’Est de l’Europe a fait descendre la température en fin de mois jusqu’à -9°C.
Mars l’élève turbulent a tout fait, froid, pluie, neige et soleil !

Les deux premières semaines d’avril voient le soleil et la pluie (30 mm) en alternance puis c’est un grand beau temps qui domine avec les premières chaleurs presque estivales.
Mai est globalement ensoleillé avec quand même des pluies entre le 13 et le 23 et deux orages les 30 et 31 résultat : 85 mm. Les températures font une pointe au dessus de 30°C le week-end du 27.
La floraison de la vigne débute exceptionnellement tôt vers le 27-28.
Elle se termine vers le 8-9 un peu chamboulée par ce début juin qui passe de températures supérieures à 28°C à des orages assez violents qui apportent beaucoup d’eau (83 mm). La deuxième quinzaine est estivale !

Juillet est beau et chaud (à peine 20 mm de pluie) il se termine sous la canicule qui annonce un août sous le soleil avec des températures de feu.
14 mm de pluie en août quand même dont 7 mm le 31.
Cette humidité puis cette chaleur ont accéléré le mûrissement des raisins.
Nos prélèvements de maturité nous ont indiqués qu’il était inutile de temporiser.

Nos vendanges ont donc commencées exceptionnellement le 1er septembre et se sont terminées le 11. Neuf jours de récolte et certains jours sous un soleil bien chaud.
les vendangeurs ont un peu soufferts :-)

Problème que nous avons pu en partie limiter puisque nous vendangeons la plupart du temps uniquement le matin.
La partie pressoir et cave étant pour l’après-midi.

le volume récolté reste très sage (24hl/ha) par rapport à une Alsace qui déborde de raisins au point de ne pas atteindre les maturités nécessaires même quand c’est récolté en octobre...
Mais nos raisins étaient magnifiques, sains et mûrs. De quoi imaginer des vins tout aussi magnifiques !